05 Armes qui font la puissance de l’armée algérienne (ANP) :N°4 La frégate MEKO A-200AN

La marine algérienne a officiellement mis en service deux frégates multimissions MEKO A-200 commandées auprès du constructeur allemand ThyssenKrupp Marine Systems.

Les deux frégates MEKO A-200 ont été commandées en mars 2012 dans le cadre d’un marché de 2,7 milliards de dollars américain impliquant les deux navires ainsi que six hélicoptères AgustaWestland Super Lynx 300. Le contrat prévoit également une option pour deux frégates supplémentaires.

La marine algérienne a bien équipé ses frégates . Le MEKO A-200AN utilise essentiellement un radar de surveillance aérienne 3D Saab Sea Giraffe (Agile Multi-Beam). Le Sea Giraffe est un radar à commande de phase en bande C capable de suivre des cibles de surface et aériennes à une distance maximale de 180 km.

Lire aussi: 05 Armes qui font la puissance de l’armée algérienne (ANP) :N°1 Le S-300PMU2

Associé à un impressionnant élément offensif impliquant jusqu’à 16 missiles anti-navires Saab RBS-15Mk3 (AShM), chacun capable d’engager des navires ennemis à 200 km. En outre, le RBS-15Mk3 AShM peut être utilisé comme missile de croisière d’attaque terrestre.

La suite de guerre anti-aérienne (AAW) du MEKO A-200AN est centrée sur un système de lancement vertical (VLS) capable de transporter 32 missiles sol-air (SAM) IR Denkh Dynamics Umkhonto.

L’Umkhonto-IR utilise un détecteur d’imagerie infrarouge (IIR) pour suivre sa cible (qu’il suit en fonction de la signature thermique de la cible). Il a une portée de 15-20 km.

De plus, la frégate est équipée d’un sonar Thales UMS4132, ce qui lui permet de ranger des objets sous-marins. Les informations du sonar peuvent être associées aux armes anti-sous-marins embarquées du MEKO A-200AN – c’est-à-dire ses torpilles légères MU90. Le MU90 a une autonomie de 10 à 23 km (varie en fonction de la vitesse de la torpille, son autonomie est plus longue si la torpille est plus lente) et peut atteindre une profondeur d’au moins 1 000 mètres.

Dans l’ensemble, le MEKO A-200AN est un navire bien équipé. Le sud africain, Denel Dynamics, devait développer des solutions SAM efficaces à moyen rayon d’action (40 à 50 km) en utilisant la plate-forme Umkhonto, l’Algérie pourrait facilement passer au nouveau type de missile. Cela pourrait être un domaine digne d’une mise à niveau dans quelques années, étant donné le faible rayon d’action des missiles antiaérien actuel.