Algeria Qatar Steel: début des essais à chaud d’un laminoir d’une capacité de 500 000 t

Un laminoir à fil machine d’une capacité de 500 000 t / an entamera bientôt les essais à chaud dans l’aciérie  AQS (Algeria Qatar Steel) située dans la zone industrielle de Bellara, dans la wilaya de Jijel.L’information a été fournit mercredi à S & P Global Platts par un dirigeant de Danieli la société italeinne en charge de la fourniture des laminoirs.

L’usine aura trois laminoirs (un à fil machine et deux lignes de barres d’armature) en service d’ici la fin de cette année, ce qui permettra à l’Algérie de devenir un producteur de barres et de barres d’armature totalement autosuffisant.

AQS a démarré la production du laminoir de barres à béton n ° 3 (8-16 mm) en mai 2018 et de son laminoir à barres à béton n ° 1 (16 à 40 mm) en octobre 2017. Chacun de ces laminoirs a une capacité de 750 000 tonne métrique par an. Le fil machine produira une tige de 5,5 à 12 mm de diamètre

À l’heure actuelle, l’installation importe des billettes, mais une fois que ses deux ateliers de fusion seront en activité, la société produira sa propre matière première et installera également une usine de fer à réduction directe d’une capacité de 2,5 millions de tonnes métriques / an. Le premier atelier de fusion est prêt à fonctionner et le second sera prêt au milieu de l’année, selon l’exécutif.

Pour rappel l’usine de Bellara est une coentreprise (JV) du groupe algérien Sider et du Fond National d’Investissement  (qui détient une participation cumulée de 51%) et de Qatar Steel International (avec les 49% restants). Le projet a été lancé en 2015 avec le soutien du gouvernement algérien, qui souhaite réduire la dépendance à l’égard des matériaux importés.

L’autre producteur algérien, Tosyali, a exploité l’année dernière ses trois lignes de barres d’armature et une ligne de barres, produisant environ 2,5 millions d’aciers longs, tandis que Sider El Hadjar, l’ancien ArcelorMittal Annaba, a produit l’an dernier 200 000 tonnes de barres d’armature et de sources locales. disons que la même production est probable cette année aussi.