Belgique: Redémarrage de deux réacteurs nucléaires dans les délais

Engie Electrabel a déclaré mercredi que son projet de redémarrer deux réacteurs nucléaires en Belgique en décembre était sur la bonne voie, après que le ministre belge de l’Énergie ait exprimé ses inquiétudes concernant les retards éventuels.
La ministre belge de l’Énergie, Marie-Christine Marghem, a déclaré mardi qu’elle craignait que le redémarrage des réacteurs Doel 1 et 2 ne soit retardé de quelques jours, les 10 et 31 décembre respectivement.
Cela intervient alors que la production d’énergie de la Belgique est en chute libre, six de ses sept réacteurs nucléaires étant hors réseau pour maintenance.
Paulo Almirante, directeur général des opérations d’Engie, a déclaré lors d’une conversation téléphonique avec les analystes que le calendrier de redémarrage indiqué en septembre était toujours valable: « Aujourd’hui, rien ne devrait empêcher cela », a-t-il déclaré.
Des inspections et des réparations sont en cours dans les réacteurs Doel 1 et 2, tous deux hors réseau depuis le printemps après la découverte d’une fuite dans le système de refroidissement d’eau de secours de Doel 1 en avril.
Almirante a déclaré qu’à Doel 1 – le réacteur le plus ancien de Belgique – les réparations se déroulaient comme prévu, à Doel 2, les inspections doivent commencer cette semaine, dès que le robot utilisé dans Doel 1 sera libéré.
L’approbation du redémarrage des réacteurs sera donnée une fois les réparations effectuées et leur mise en conformité avec la réglementation, a déclaré un porte-parole de l’autorité nucléaire belge (FANC).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *