Blé de la mer Noire: Réelles chances de succès en Algérie

Les producteurs et exportateurs français de blé s’inquiètent sérieusement de la possible entrée de la Russie sur le marché algérien. L’Algérie importe annuellement 7 à 8 millions de tonnes de blé, principalement de la France. Cependant, en 2018, le pays a déclaré la nécessité de diversifier ses importations. Le blé français a été confronté à la concurrence de l’Argentine.



Voir aussi: Le blé Russe veut accéder le marché algérien
Pour le blé de la mer Noire, l’Algérie n’a importé qu’une cargaison de blé ukrainien de 12,6 mille tonnes en août 2018. L’Ukraine a expédié 106 à 165 mille tonnes de blé en Algérie au cours des deux campagnes précédentes, rapporte UkrAgroConsult.
Les perspectives d’approvisionnement en céréales en provenance de Russie sont une option à l’étude pour l’Algérie.

La Russie et la France ont toutes deux augmenté leurs semis de blé pour la récolte 2019; par conséquent, l’offre de blé augmentera à moins que des conditions météorologiques défavorables ne se produisent, dans le même temps, la région de la mer Noire propose généralement des céréales à meilleur prix.

Les commerçants français craignent que la Russie n’augmente les importations de blé au cours de la première moitié de la campagne 2019/20 et que l’Argentine en fasse de même au cours de la seconde moitié. Ce scénario envisage un remaniement important du marché du blé en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *