COMEFA: L’Algérie et la France souhaitent un rapprochement économique

Les ministres français des Affaires étrangères et des Finances ont rencontré lundi leurs homologues algériens afin de déterminer les moyens de renforcer leur partenariat bilatéral lors du 5ème Comité économique mixte franco-algérien (COMEFA), a annoncé le ministère français des Affaires étrangères dans un communiqué.
Le ministre français des Affaires étrangères et européennes, Jean-Yves Le Drian, et le ministre des Finances, Bruno Le Maire, ont indiqué que le COMEFA de cette année visait à faire le point sur la coopération économique entre les deux pays et à rechercher les moyens de la renforcer.
« Plusieurs accords devraient être signés à cette occasion, notamment pour initier la création d’un fonds d’investissement bilatéral, mais également dans les domaines de la formation professionnelle, de l’agriculture et de la gestion des risques industriels », ont-ils déclaré sans plus de précision.
Créé en 2013, le comité mixte a aidé les deux partenaires à réaliser « des projets industriels bénéfiques pour les deux pays », notamment dans l’agroalimentaire, le secteur automobile et les transports, selon le communiqué.
Outre les accords commerciaux, les discussions sur les questions stratégiques ont également dominé la réunion à Paris où Le Drian et son homologue algérien, Abdelkader Messahel, se sont rencontrés.
Les deux hommes devaient discuter de « sécurité et de questions régionales d’intérêt commun, en particulier de la situation en Libye, du Sahel, de la lutte contre le terrorisme et de la contrebande, en particulier d’êtres humains », indique le communiqué.
La cinquième session de la Comefa a été présidée par Masshel et son homologue français, Jean-Yves Le Drian, en présence du ministre de l’économie, Bruno Le Maire.
Au cours de la réunion, des sujets liés à la coopération bilatérale ont été examinés afin de parvenir à un « partenariat privilégié », a écrit Abdelkader Mesdoua ambassadeur d’Algérie à Paris sur Twitter.
La réunion d’hier intervient après l’adoption, le 7 décembre 2017, du Document-cadre de partenariat pour la période 2018-2022. Lors de la quatrième session du Comefa, tenue le 12 novembre 2017 à Alger, trois accords ont été signés, dont celui de lancement du projet d’usine du groupe français Psa, auquel appartiennent les constructeurs automobiles Peugeot, Citroen, DS, Opel et Vauxhall Motors, à Oran.
L’Algérie est le principal partenaire commercial de la France avec des échanges commerciaux de 8,3 milliards d’euros en 2017, selon les données officielles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *