Égypte: 1,44 milliard de dollars d’exportations alimentaires au premier semestre 2018

Un rapport publié mardi dernier par le Conseil des exportations pour les industries alimentaires a montré que les exportations des industries alimentaires au cours du premier semestre de cette année ont atteint 1,44 milliard de dollars.

L’Égypte a exporté des olives marinées d’une valeur de 53 millions de dollars au cours des six premiers mois de l’année, des jus de fruits d’une valeur de 55 millions de dollars, du chocolat d’une valeur de 51 millions de dollars et des aliments divers (ketchup, mayonnaise ) d’une valeur de 41 millions de dollars, selon le rapport.

Parmi les exportations les plus importantes de l’industrie alimentaire au premier semestre 2018 figuraient des légumes congelés d’une valeur de 191 millions de dollars, des boissons gazeuses d’une valeur de 187 millions de dollars, des sucres d’une valeur de 180 millions de dollars et des jus de fruits d’une valeur de 55 millions de dollars.

La liste comprenait également les exportations de graines oléagineuses et de fruits pour 38 millions de dollars, les légumes et produits d’épicerie congelés pour 37 millions de dollars, les fruits secs pour 36 millions de dollars et les pâtes pour 30 millions de dollars. Selon le rapport, les pays arabes représentaient la plus grande part des exportations des industries alimentaires égyptiennes de 52%, soit 753 millions de dollars, suivis par l’UE avec 15% des exportations totales, d’une valeur de 213 millions de dollars.

Les pays africains non arabes représentaient 13% du total des exportations des industries alimentaires, soit 184 millions de dollars, suivis des États-Unis de 4%, d’une valeur de 66 millions de dollars, puis des pays du reste du monde (16%). une valeur de 229 millions de dollars.

Selon le rapport, l’Arabie saoudite était le principal importateur de produits alimentaires égyptiens au cours des six premiers mois de cette année, à 150 millions de dollars, suivie par la Jordanie à 75 millions, la Libye à 71 millions et les États-Unis à 66,1 millions. Les EAU sont arrivés en cinquième position parmi les pays importateurs de produits alimentaires égyptiens, avec 62 millions de dollars, puis le Yémen avec 58 millions de dollars, l’Irak avec 50 millions de dollars, l’Allemagne avec 46 millions de dollars et l’Algérie avec 40 millions de dollars.

Comme pour les pays africains non arabes, le Kenya est le plus gros importateur de produits alimentaires égyptiens avec 30 millions de dollars, suivi de Madagascar avec 29 millions de dollars, l’Éthiopie avec 12 millions de dollars et l’Ouganda avec 9 millions de dollars.