France: le chômage au plus bas depuis 10 ans

Le taux de chômage français est tombé à 8,8% au cours des trois derniers mois de l’année dernière, son niveau le plus bas depuis 2009, a annoncé jeudi l’institut de la statistique Insee.

En baisse de 0,3 point par rapport au trimestre précédent, elle est intervenue en dépit des perturbations économiques constatées depuis le début des manifestations anti-gouvernementales « gilet jaune » contre le président Emmanuel Macron.

Si l’on exclut les territoires d’outre-mer où le chômage a tendance à être plus élevé, le taux de chômage s’est établi à 8,5% pour la France métropolitaine, soit 2,47 millions de chômeurs, soit une baisse de 90 000 par rapport au trimestre précédent.

Le taux de chômage n’a baissé que de 0,1% sur l’ensemble de 2018, ce qui a été lent et frustrant pour Macron, qui a été élu en mai 2017 avec l’engagement de ramener le chômage à 7% d’ici 2022.

Lors de sa première avancée politique majeure dans son programme de réforme en faveur des entreprises, Macron a assoupli les lois du travail pour faciliter l’embauche et le licenciement des travailleurs, ce que recherchent depuis longtemps de nombreux employeurs français.

Le gouvernement est également en pourparlers avec les employeurs et les syndicats afin de réduire le nombre de contrats à court terme, qui ont explosé au cours des 20 dernières années.

La ministre du Travail, Muriel Penicaud, s’est félicitée de la baisse du chômage, affirmant que « les employeurs, en particulier les petites entreprises, ne craignent plus d’embaucher ».

« Nous sommes tellement habitués au chômage de masse en France que nous pensons parfois que nous devrions abandonner. Non, nous ne devrions pas abandonner, nous devons aller de l’avant », a-t-elle déclaré.

Penicaud a également déclaré craindre que les petites entreprises n’aient souffert des manifestations contre le gilet jaune, ajoutant qu’environ 72 000 personnes avaient demandé des allocations de chômage en raison du licenciement temporaire de travailleurs.

Les manifestations hebdomadaires ont souvent débouché sur de violents affrontements avec la police et le vandalisme de magasins, poussant les entreprises à monter dans les vitrines et les clients à rester chez eux.

Dans le même temps, le chômage des jeunes – un problème persistant – semble se résorber, en baisse de 1,7 point à 18,8% par rapport au troisième trimestre, a déclaré l’INSEE.

Le chômage de longue durée a également diminué de 0,3 point, représentant 3,4% de la population active. Un million d’entre eux ont déclaré être à la recherche d’un emploi depuis plus d’un an.

Le taux de chômage des plus de 50 ans est resté stable à 6,1%.