Égypte: La capacité de production de Zohr a augmenté de 25%

La capacité de production du projet Zohr, développé par le consortium Eni, Rosneft, BP et Mubadala avec les sociétés pétrolières et gazières égyptiennes, a été augmentée de plus de 25% à plus de 56,6 millions de mètres cubes par jour (deux milliards de pieds cubes par jour). 
Zohr est le plus grand champ gazier de la mer Méditerranée. L’augmentation a été réalisée après la mise en service du cinquième train du projet et le démarrage du deuxième pipeline d’exportation et de nouveaux puits.
Selon les partenaires du projet, le développement du domaine de Zohr est en avance sur le calendrier.
Les résultats actuels ont été atteints neuf mois seulement après le démarrage de la production en décembre 2017. Le champ devrait atteindre une capacité de production de 76 millions de mètres cubes de gaz par jour (2,7 milliards de pieds cubes par jour) d’ici la fin de 2019.
Au premier semestre 2018 , 3,1 milliards de mètres cubes de gaz ont été produits sur site.
Le champ a été découvert en 2015 et joue un rôle clé dans l’indépendance de l’Égypte vis-à-vis des importations de gaz.
Le champ de Zohr est situé dans le bloc offshore de Shorouk (à quelque 190 kilomètres au nord de Port-Saïd). Dans le bloc de Shorouk, Eni détient une participation de 50%, Rosneft 30%, BP 10% et Mubadala Petroleum 10% de la part de l’entrepreneur (où Eni, Rosneft, BP et Mubadala Petroleum sont collectivement l’entrepreneur).
Le projet est exécuté par Petrobel, la société d’exploitation détenue conjointement par Eni et la société d’État Egyptian General Petroleum Corporation (EGPC), pour le compte de Petroshorouk, détenue conjointement par l’entrepreneur (Eni et ses partenaires) et la société d’État Egyptian Natural Gas holding (EGAS).