La raffinerie Sonatrach de Sidi R’cine inaugurée

La raffinerie de Sidi R’cine à Baraki, a été officiellement inaugurée, les travaux de réhabilitation et d’extension  avaient été confiés à la société française TechnipFMC en 2010, mais le contrat a été rompu en en 2015 en raison de retards considérables.

China Petroleum Engineering and Construction a été sélectionnée pour achever les travaux de réhabilitation en 2016 pour un montant de près de 380 millions de dollars.

L’inauguration de la raffinerie de Sidi R’cine est une « grande réussite » pour l’Algérie dans la mesure où elle n’importera plus de produits raffinés, mais au contraire sera en mesure de les exporter d’ici 2021, selon le PDG de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour. .

L’installation couvrira les besoins en pétrole du pays dans 18 provinces, soit plus du tiers des 48 provinces algériennes. La réhabilitation augmenterait la capacité théorique de l’unité de 2,8 millions de tonnes à 3,7 millions de tonnes par an.

Le projet vise également à mettre les produits raffinés en conformité avec les normes internationales. La raffinerie est désormais conforme aux normes de l’Union Européenne EU en matière de consommation et de sécurité environnementale et industrielle.

La consommation intérieure de produits pétroliers en Algérie est d’environ 15 millions de tonnes par an. Les données du gouvernement montrent que ses raffineries produisent 11,5 millions de tonnes par an, ce qui laisse un déficit recouvert de 2 milliards de dollars d’importations par an.

La demande algérienne de produits pétroliers a augmenté en moyenne de 7% par an depuis 2007, a annoncé le ministère de l’Énergie.