L’Algérie et la Russie veulent créer une JV pour la production de munitions

La Russie et l’Algérie discutent de la création d’une entreprise commune pour produire, prolonger la durée de vie et disposer de munitions guidées et non guidées, a déclaré mercredi le président du Comité de la défense et de la sécurité du Conseil de la Fédération, Viktor Bondarev.

« A la demande de la partie algérienne, la possibilité de créer une entreprise commune sur son territoire pour produire, réparer, prolonger la durée de vie et éliminer les munitions guidées et non guidées est envisagée », a déclaré Bondarev, cité par son service de presse, lors d’une réunion avec les dirigeants du ministère algérien de la Défense à Alger.

Bondarev a ajouté que les projets de service après-vente de matériel militaire russe en étaient actuellement à divers stades de développement.

Selon Bondarev, la Russie envisage également des livraisons d’armes et d’équipements militaires à l’Algérie, qui n’ont jamais été exportés vers ce pays.

Entre-temps, le Service fédéral de coopération militaire et technique de Russie a refusé de commenter ces informations.

Selon les données du ministère algérien de la Défense, citées par Bondarev, le pays a acheté des armes et du matériel militaire fabriqués en Russie pour une valeur de plus de 26 milliards de dollars au cours des 10 dernières années.