L’Algérie lance un appel d’offres pour 50 MW d’énergie solaire hybride

La compagnie énergitique Shariket Kahraba wa Taket Moutadjadida (SKTM), une filiale du groupe Sonelgaz, a lancé un appel d’offres pour le développement de projets hybrides gaz / diesel et solaires hors réseau. Dans le cadre de l’appel d’offres publié  la fin de l’année dernière, SKTM a l’intention de développer cinq projets dans des zones hors réseau dans le sud de l’Algérie.




Un premier projet de 9 MW comprenant des unités de 3 MW et 6 MW est prévu à In Guezzem, dans la wilaya de Tamanrasset, et un second projet de 7 MW – comprenant des unités de 4 MW et de 3 MW – sernt construit à Djanet et Illizi  dans la wilaya d’Illizi.

Un troisième projet comprenant des sections de 10 MW et 2 MW sera construit dans le Daira de Bordj Badji Mokhtar, dans la wilaya d’Adrar, et une quatrième installation comprendra une centrale de 8 MW à Adrar et un système de 3 MW à Bechar. Le cinquième projet vise à alimenter la ville de Tindouf en électricité.

La date limite pour la soumission des offres est fixée au 4 mars 2019.

Le gouvernement algérien  a approuvé début juin les projets d’hybridation et un appel d’offres supplémentaire de 150 MW pour le développement d’installations photovoltaïques dans le sud-ouest de l’Algérie. Le deuxième appel d’offres a été lancé à la mi-novembre par la Commission algérienne de réglementation de l’électricité et du gaz.

Les exigences relatives au contenu national sont intégrées aux deux exercices d’achat, les modules et les structures de montage devant être achetés localement.

Les deux appels d’offres font partie du plan du pays visant à déployer 22 GW de capacité d’énergie renouvelable d’ici 2030, dont 13,6 GW de PV.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *