L’Allemagne approuve la vente de six frégates Meko A200 à l’Égypte

Le parlement allemand a approuvé la vente de six frégates Meko A200 à l’Égypte, offrant des garanties d’un montant maximal de 2,3 milliards d’euros.

Le 3 avril, le journal Bild a annoncé que le Comité du budget du Bundestag avait approuvé une garantie de crédit à l’exportation pour les six navires, ce qui rendait très probable la conclusion de l’accord.

Le journal français LaTribune, a déclaré en novembre 2018 qu’un contrat entre l’Égypte et ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS) avait été signé à la mi-septembre et concernait initialement deux corvettes Meko. Il a ensuite été étendu à trois construites en Allemagne et une  en Égypte.

Toutefois, ce même mois, l’accord a apparemment été annulé, l’Arabie saoudite finançant la majeure partie du contrat. Fin octobre 2018, l’Allemagne a suspendu l’approbation de futurs accords sur des armes avec l’Arabie saoudite après l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi au consulat d’Arabie saoudite en Turquie.

L’Égypte envisageait d’acquérir de nouvelles corvettes Gowind auprès du groupe naval français, mais les discussions concernant les coûts ont été rompues. En 2014, l’Égypte a commandé quatre corvettes Gowind 2500 pour environ 1 milliard d’euros. L’une d’entre elles, El Fateh (971), a été construite à Lorient et les trois autres en Égypte. El Fateh a été livré en Égypte en octobre 2017. Le contrat prévoyait une option pour deux autres.

La Tribune, en France, note qu’en janvier, le Conseil de sécurité fédéral allemand avait approuvé la production d’un Meko A200 unique pour l’Égypte, d’une valeur de 500 millions d’euros. Bien que le financement ait été approuvé, le gouvernement allemand doit encore autoriser la production des cinq autres Meko A200, les exportations étant évaluées au cas par cas.