Projet de Gazoduc Maroc-Nigeria: Penspen va mener une étude technique préliminaire

L’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) et la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC) ont choisi Penspen pour mener à bien la 1ère phase du projet FEED (Front-End Engineering) du projet de gazoduc Le Nigeria jusqu’au Maroc.

La première phase du FEED consiste en un examen détaillé des résultats de l’étude de faisabilité et en une évaluation approfondie de l’étude de la demande et de l’offre de gaz. La conception du système de pipeline, en plus de la réalisation d’une évaluation d’impact environnemental et social (EIES), sera ensuite réalisée dans le but d’optimiser le tracé du pipeline proposé et les aspects économiques du projet.

Penspen est l’un des principaux fournisseurs mondiaux de services d’ingénierie et de gestion de projets destinés au secteur de l’énergie. Il assistera ses clients dans la commercialisation et la promotion du projet de pipeline d’une longueur de 5 700 km auprès des parties prenantes potentielles, mettant en évidence les avantages plus vastes de son développement.

À la fin de l’étude, les principaux résultats détaillés aideront le Maroc et le Nigeria à se préparer pour la deuxième phase du processus FEED (FEED Phase II), qui devrait aboutir à une décision d’investissement finale (FID).

Penspen mènera plusieurs études spéciales requises pour les services FEED, l’étude d’impact sur l’environnement, l’étude sur l’approvisionnement en gaz au Nigeria et l’étude des risques, respectivement.

Fondé au Royaume-Uni en 1954 sous le nom de Spencer & Partners, Penspen compte aujourd’hui plus de 1 000 ingénieurs répartis dans les principaux bureaux de Londres, Aberdeen, Houston, Abou Dhabi et Bangkok.
La société a entrepris plus de 10 000 projets, qui vont de l’évaluation économique des pipelines à la conception d’installations complexes complexes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *