Signature du pacte des actionnaires pour la création de « Sediver Algérie »

Ce partenariat entre Sonelgaz, l’Entreprise Electrification d’Algérie (AL ELEC), l’Entreprise Nationale du Verre Abrasif (ENAVA) et l’entreprise française Sediver (filiale du Groupe Seves), consiste en la réalisation d’une usine intégrée dédiée à la fabrication d’isolateurs de lignes électriques en verre trempé, sous la marque Sediver, pour lignes électriques toutes tensions confondues. L’accord de partenariat portant création de cette nouvelle société a été paraphé par le PDG de Sonelgaz, M.Mohamed Arkab, le PDG de l’ENAVA, M.Daham M’hamed Réda, le PDG de Al Elec, M.Fahim Djouadi, ainsi que le PDG de Sediver, M.Jean Nakache. La cérémonie de signature a eu lieu le jeudi 18 Octobre 2018, au siège de Sonelgaz, en présence du ministre de l’énergie, M.Mustapha Guitouni, du ministre de l’industrie et des mines, M.Youcef Yousfi et du PDG du Groupe Seves, M.Joachim Olsson.

Le capital social de cette nouvelle joint-venture est de 896 Millions DA. Ses actions seront détenues par l’EPE AL ELEC (Filiale du Groupe Elec El Djazair) à hauteur de 20%, l’EPE ENAVA (Filiale du Groupe ACS) à hauteur de 15%, Sonelgaz avec 16% des parts et Sediver (France) avec 49% des actions.

L’usine Sediver Algérie sera implantée sur le site de l’entreprise Somiver, sis à Thénia-Wilaya de Boumerdes. Le projet occupera une superficie d’environ 30 000 m2, dont un bâtiment de 8 500 m2 déjà construit. L’usine sera dotée de toutes les commodités et moyens techniques en vue de permettre une activité intégrée. Sa capacité de production est de 10 000 tonnes/an d’isolateurs (correspondant à ≈1,8 million d’isolateurs/an). Il est prévu un investissement de 2 968 Millions DA. Le délai fixé pour la mise en service de l’atelier d’assemblage est de 14 mois. Suivra la mise en service du four et de la ligne de production des diélectriques en verre une année plus tard. L’effectif prévisionnel est de 154 agents. Le personnel algérien sera formé par Sediver, sur ses sites de Nusco/Italie et St-Yorre/France et dans l’usine de Thénia/ Algérie.

La création de cette société de fabrication d’isolateurs s’inscrit dans un contexte de croissance continue de la demande énergétique. L’objectif visé est de servir en priorité les besoins du marché national, lesquels représentent environ 40 à 50 % de la capacité annuelle de production. Le reste sera exporté à travers le réseau commercial international du partenaire. Le niveau de production d’isolateurs sera de 0.2 million la première année, et augmentera jusqu’à atteindre 2.2 millions, à compter de la cinquième année. Le taux d’intégration nationale ciblé est de 44% au démarrage et de 100% dès le 16ème mois de production.

Pour rappel, le partenaire étranger a été retenu dans le cadre d’un appel d’offres national et international ouvert, lancé pour l’acquisition de deux millions d’isolateurs en verre trempé pour lignes électriques 60 Kv, 220 Kv et 400 Kv, avec obligation pour les soumissionnaires à investir dans un projet industriel avec Sonelgaz, et/ou des sociétés désignées par Sonelgaz, pour la domiciliation en Algérie, de la fabrication d’isolateurs en verre trempé pour lignes électriques haute et très haute tension.

Source:Echo Sonelgaz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *