Sonatrach en négociation avec ExxonMobil et Chevron pour exploiter les hydrocarbures en Algérie

La Sonatrach a lancé dimanche le premier round de discussions avec la compagnie pétrolière américaine Chevron pour le développement de projets d’hydrocarbures en Algérie.

Sonatrach a déclaré dans un communiqué qu’après la société ExxonMobil, c’était au tour de Chevron, la deuxième société pétrolière américaine, de s’intéresser au secteur minier algérien et de chercher à développer plusieurs projets de production.

Selon le même communiqué, une réunion s’est tenue à Houston en marge du Forum algéro-américain de l’énergie et les deux parties ont convenu de se rencontrer à Alger le mois prochain pour discuter des détails des projets.

« La deuxième institution pétrolière aux États-Unis s’intéresse à l’exploitation et à la production de ressources traditionnelles et non traditionnelles », a-t-il ajouté.

La Sonatrach a également tenu une autre réunion avec ExxonMobil, qui espère travailler de manière intensive dans l’exploration et la production d’hydrocarbures en Algérie.

Les entretiens ont porté sur les aspects techniques et économiques des projets proposés par ExxonMobil, connu comme le doyen des grandes compagnies pétrolières.

ExxonMobil, l’un des plus importants fournisseurs d’énergie et de produits chimiques cotés en bourse au monde, développe et applique des technologies de nouvelle génération afin de répondre de manière sûre et responsable aux besoins croissants en énergie et en produits chimiques de haute qualité dans le monde.