Sonatrach lance une formation de soudure de pipelines

La société nationale SONATRACH, en partenariat avec la Direction de la formation et de l’enseignement professionnel de la wilaya de Ouargla, a récemment lancé la première promotion de soudure de pipelines pour les jeunes de la région.

Voir aussi: les 8 meilleurs sites pour trouver un emplois en Algérie

Cette cérémonie a eu lieu à Ouargla en présence du directeur général de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, et du Wali de Ouargla, Abdelkader Djellaoui.

Cette formation s’inscrit dans le cadre d’un partenariat entre le groupe Sonatrach et la Direction de la formation et de la formation professionnelle de la wilaya de Ouargla.

Il s’agit d’une mise en œuvre de l’instruction du Premier ministre, Ahmed Ouyahia, «qui accorde un vif intérêt à l’amélioration de la qualification de la main-d’œuvre locale dans les wilayas du Sud grâce à l’activation de programmes de formation», a expliqué M. Ould Kaddour.

Ainsi, le groupe SONATRACH a mis en place une infrastructure éducative dotée des ressources adéquates pour le bon déroulement de ce programme de formation pour 43 stagiaires, pour une période de six mois.

Ce centre de formation est rattaché à l’Institut Algérien du Pétrole (IAP), outil de formation du groupe SONATRACH, et ce, afin d’assurer le bon déroulement et le suivi pédagogique du programme de formation dispensé par les responsables de la société nationale hydrocarbures.

Au terme du cours, cette formation professionnelle spécialisée sera sanctionnée par un certificat facilitant l’intégration des jeunes dans la vie professionnelle et répondant aux besoins du secteur des hydrocarbures.

À cet égard, M. Ould Kaddour a souligné la nécessité de développer des spécialités dans les métiers liés aux hydrocarbures tels que la soudure.

«Pourquoi faire venir des Chinois ou des Philippins pour souder des pipelines? Pensez-vous que les Algériens ne peuvent pas le faire? Nous devons avoir des spécialités et développer notre savoir-faire », a-t-il insisté.

En ce sens, il a rassuré les stagiaires de cette première promotion en leur disant qu’ils auront un contrat de travail une fois la formation terminée: «Ainsi, vous pourrez facilement vous intégrer à la vie professionnelle», a-t-il déclaré.