Sonatrach prolonge son contrat d’échange de pétrole avec Vitol

La Sonatrach a prolongé son contrat de vente de produits pétroliers avec la principale société de négoce Vitol de fin 2018 à fin avril de cette année, ont indiqué quatre sources proches du dossier à Reuters.Dans le cadre de l’accord conclu en février dernier, Vitol chargerait jusqu’à 2 millions de barils de brut par mois et renverrait en retour des produits raffinés tels que l’essence et le gasoil.

L’une des sources a déclaré que Sonatrach pourrait affecter davantage de pétrole brut à Vitol en fonction des besoins en carburant du pays.

Vitol est l’une des quatre entreprises sélectionnées par Sonatrach pour une joint-venture commerciale qui devrait être finalisée d’ici le milieu de l’année, ont indiqué à Reuters des sources proches de ces pourparlers.

Voir aussi:

Les deux sociétés ont également lancé une offre commune pour acquérir une participation de 50,1% dans le premier raffineur grec, Hellenic Petroleum.

La Sonatrach est le seul producteur national de pétrole membre de l’OPEP avec une production de plus de 1 million de bpj de brut.

L’accord avec Vitol est un exemple des efforts déployés par Sonatrach pour réduire sa facture de carburant domestique, qui a considérablement augmenté au cours des dernières années.

L’année dernière, dans le cadre des mêmes efforts, Sonatrach a acquis la raffinerie Augusta d’ExxonMobil, d’une capacité de 175 000 barils par jour en Sicile. L’installation est en cours de maintenance.