Tesla achète un terrain pour sa première usine en Chine

Tesla a acquis  un terrain de 86 hectares dans la région de Lingang à Shanghai pour la nouvelle usine du fabricant de voitures électriques, selon une annonce de Lingang mercredi après-midi. Le coût de la transaction n’a pas été divulgué immédiatement.

Les plans pour ce projet en propriété exclusive ont été annoncés pour la première fois en juillet.

Lingang situé sur la côte, à environ 75 km au sud-est du centre de Shanghai ou à environ deux heures de métro. Plusieurs constructeurs automobiles ayant des liens avec l’étranger ont des installations sur place et des véhicules d’essai non marqués peuvent être vus dans les rues.

Tesla s’attend à ce que l’usine produise ses premières voitures en trois ans, selon un communiqué de presse publié en août. L’installation aura initialement une capacité d’environ 250 000 véhicules et blocs de batteries par an, et prévoit de doubler ce nombre à terme, a précisé le communiqué.

Le financement proviendra principalement d’investisseurs locaux, Tesla « ne commencera pas à s’y ipmliquer de manière significative avant 2019 », a annoncé la société dans un communiqué publié en août.

La production de voitures en Chine, le plus grand marché mondial de véhicules électriques, réduirait considérablement les coûts pour Tesla.

Dans un rapport daté du 2 octobre, la société a déclaré ne pas avoir accès aux mêmes incitations financières que les fabricants chinois locaux.

En outre, les coûts et les tarifs du transport maritime impliquent un désavantage de coûts de 55 à 60% par rapport aux coûts intérieurs.

Nio,une société basé à Shanghai, surnommé affectueusement « la Tesla de la Chine », est entré en bourse aux États-Unis en septembre et a annoncé en début de semaine avoir dépassé de plusieurs centaines de véhicules son objectif de production du troisième trimestre fiscal. Baillie Gifford, le plus grand investisseur extérieur de Tesla, a annoncé au début de ce mois une participation de 11,4% dans Nio.