Une JV entre Sonatrach et le chinois Citic pour l’exploitation du phosphate

L’Algérie a signé hier lundi un contrat de 6 milliards de dollars avec la Chine pour la construction d’une usine de phosphate dans la région de Tébessa.

« L’usine entrera en service en 2022 et créera 3 000 emplois », a déclaré à la presse le PDG de la Sonatrach Abdelmoumen Ould Kaddour, lors d’une cérémonie à l’occasion de la cérémonie de signature à laquelle assistait le Premier ministre Ahmed Ouyahia.

La Sonatrach détiendra 51% du projet – dont la construction coûtera 6 milliards de dollars – et le conglomérat chinois CITIC 49%, a déclaré une source algérienne.

Le projet, dans la région de Tébessa, à 700 km à l’est de la capitale Alger, générera 1,9 milliard de dollars par an, selon le PDG de Sonatrach.

L’Algérie tente de diversifier son économie loin de l’énergie, qui représente 95% de ses revenus externes.